Comment lutter contre le blues des fêtes de fin d’année ?

Généralement, les fêtes de fin d’années sont attendues avec impatience. Et représentent pour beaucoup une grande source de joie. Mais pour d’autres, le constat est plus amer … A vrai dire, selon une étude publiée en 2008, 1 français sur 3 aborderait cette période avec le vague à l’âme. Voire une profonde angoisse. Cela parce que les célébrations de Noël peuvent également être le reflet d’une famille désunie, ou que l’on peine à construire. D’un deuil dont la douleur est toujours bien présente. De difficultés financières sur lesquelles la période des fêtes de fin d’année et le rituel des cadeaux viennent insister. Or, en cette année 2020 marquée par la souffrance, le deuil ou la précarité ; il serait judicieux de parier sur une forte augmentation de ce chiffre malheureux. Dès lors, comment lutter contre ces élans de tristesse, présents dont l’on se passerait bien au pied du sapin ? Voici quelques pistes à explorer :

Faire le plein de vitamine D

En matière de dépression et de moral en berne, l’impact de la luminosité (et par conséquent de la vitamine D) est unanimement reconnu. Cependant, les jours raccourcis associés à l’effet confinement rendent la captation de celle-ci bien compliqué. Voilà pourquoi il est essentiel de vous offrir chaque jour un bon bol d’air frais. Et si possible quelques minutes de soleil. Pourquoi ne pas profiter de la pause de midi, moment de la journée où le soleil est à son apogée ? A défaut, une lampe de luminothérapie pourrait vous offrir un précieux coup de pouce. Et pallier au déficit en vitamine D de votre organisme. Ce qui influera nécessairement sur votre humeur.

Prendre soin de soi

Assurément, il est important de garder une hygiène de vie saine. Et ce d’autant plus en cas d’épisode dépressif. En effet, un bon sommeil peut-être un précieux allié pour vous aider à lutter contre vos idées noires. De même qu’une alimentation saine ; y compris au plus fort des fêtes de Noël. Si l’on peut évidemment profiter des délices de saison ; il faut savoir rester raisonnable ! Car il a été prouvé qu’une alimentation grasse et sucrée peut favoriser le spleen puisqu’elle réduit la plasticité cérébrale et la motivation. Pour les mêmes raisons, évitez de succomber à la tentation du verre de trop. Et chouchoutez vous à l’aide de méditations guidées ou d’une séance de yoga, d’une lecture réconfortante, d’un bon bain chaud ou de n’importe quelle autre activité qui vous procure du plaisir.

Faire le bilan de ses gratitudes

Enfin, pour tordre le cou au blues des fêtes, le meilleur moyen reste encore de faire la somme de ses bénédictions. Toutes ces choses qui nous apportent de la joie, y compris en cette année problématique. Alors prenez un papier, un crayon et vous serez étonnés de voir tout ce que vous allez noter. Ce simple exercice devrait vous faire du bien et vous permettre de mettre en valeur toutes ces choses si importantes que vos ennuis vous empêchaient de voir ! Et pour pérenniser ce sentiment de gratitude ; faites en une habitude en notant chaque soir durant le temps des fêtes trois choses agréables qui vous seront arrivées durant la journée. Et à compter du 1er Janvier 2021 ; continuez !

Dès lors, vous voici parés pour affronter avec brio cette période émotionnellement intense et vous en sortir haut la tête et les cœurs !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.

suscipit elementum quis, neque. ante. adipiscing risus commodo id id, Phasellus