La psychothérapie peut-elle agir sur les phobies ?

Une phobie se définit comme la crainte d’être en présence d’une situation extérieure déterminée, dénuée de dangerosité objective : l’angoisse est ici liée à un stimulus extérieur précis. L’individu a conscience du caractère excessif de son appréhension, mais ne peut la surmonter.

Il existe 3 types de phobies :

  • L’agoraphobie : autrefois réservée à la crainte des espaces publics, l’agoraphobie désigne aujourd’hui la crainte de toute situation sans issue et sans secours facilement accessibles (foules, files d’attente, stades, transport en commun…)
  • Les phobies sociales : elles sont liées à la crainte d’être exposé à l’observation d’autrui. L’individu redoute de se comporter de façon humiliante ou embarrassante en public. L’évitement peut entrainer un retentissement social important.
  • Les phobies simples : ce sont toutes les phobies qui ne relèvent ni de l’agoraphobie, ni des phobies sociales. Leur liste est illimitée.

Malgré l’absurdité apparente, le symptôme phobique a toujours une signification consciente ou inconsciente pour l’individu qui en souffre. D’où l’intérêt d’une rencontre avec un psychothérapeute qui permettra à l’individu de parler librement de ses pensées sans recevoir de jugement.

sed id Donec facilisis sit mi, leo. ultricies